Focus

Focalise-toi sur tes objectifs et non sur les obstacles

La vie est complexe et est malheureusement fait d’obstacles, qui sont imprévisibles et parfois difficiles à surmonter.

  • Que tu sois toujours pointé (e) du doigt, quoi que tu fasses ;
  • Que tu sois l’objet de moqueries, de mesquineries, de coups bas, de messes basses ;
  • Que tu te sentes rabaisser ;
  • Que ton orgueil ou ta fierté soit mis à dure épreuve ;
  • Que les choses semblent difficiles ;
  • Que le chemin semble long ;
  • Que tu sois fatigué(e) de toujours te battre contre vents et marrées.

Ceux qui t’envient se moqueront de toi. Ceux qui ne t’apprécient pas, parleront mal de toi, derrière ton dos. Ceux qui ne t’aiment pas pour une raison ou une autre, ne verront que du négatif sur toi et feront le nécessaire pour véhiculer cette négativité. Ceux qui souhaitent être à ta place, se chargeront de te faire croire que tu ne mérites pas d’être où tu es, d’avoir ce que tu as et essaieront coûte que coûte de te faire perdre confiance en toi. Ceux qui voient du potentiel en toi et qui malheureusement pour eux, cela les dérangent vont rejoindre le groupe cité ci-dessus, mais auront plus de hargne pour trouver là où le bât blesse, comment et où te faire mal pour que tu perdes tes moyens et abandonnes la lutte.

  • Ne les écoute pas
  • N’entre pas dans leur jeu.
  • Ignore les royalement en les multipliant par ln1 (clin d’œil aux amoureux et amoureuses des mathématiques !)
  • Laisse-les parler derrière ton dos, c’est là où se trouve leur place, Oui derrière toi.
  • Concentre-toi sur ton objectif et fais le nécessaire pour les réaliser.
  • Une fois ton objectif atteint, ils regretteront d’avoir perdu leurs temps sur des futilités.

Et donc, ceci rejoint l’adage selon laquelle “Le chien aboie, la caravane passe“. D’ailleurs, ceci montre que tu es en train de réaliser quelque chose de ta vie. Ceux qui ne font rien de leurs vies, ne feront jamais l’objet de “gossiperie”, ou ne seront guère à envier. Ceux qui ne semblent pas avoir de potentiels dans leurs domaines de prédilection, ou de talents, n’auront aucun problème car ne seront pas caractérisés comme étant une menace. Sur ce, ne les calcule point, tu as du pain sur la planche et les difficultés sont là pour te le rappeler.  

Lorsque les difficultés te submergent, que tu n’arrives pas à trouver le bout du tunnel, ne succombes pas, relèves toi et saches que ce n’est qu’une zone de turbulence que tu dois surpasser pour arriver à destination. Rassembles toutes les ressources nécessaires, tant matériel qu’immatériel, aies un plan d’action et restes toujours motiver et proactif. Ces éléments te seront crucial pour surmonter ses épreuves. Elles font parties du processus, que tu les aimes ou pas, elles se pointeront et la plupart du temps, au moment où tu t’y attends le moins. Elles sont donc imprévisibles mais tu dois entrainer ton cerveau et ton cœur à les encaisser. C’est inévitable si tu veux grandir personnellement, si tu veux atteindre tes objectifs. Comme le dit l’adage “On ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs” et pour faire un clin d’œil à nos ami(e)s sénégalais(es), “Kou beug accara, da ngaay niémé kaanii”.

Et donc, si tu veux accomplir quelque chose de grand, prépares toi à faire des choses que tu n’as pas encore faits et qui tu sembles difficiles, à faire les sacrifices nécessaires et à avoir un mental d’acier, et rappelle-toi, le chemin peut être long.

Ce n’est pas parce que le chemin est long que tu n’y arriveras pas. Ce n’est pas parce que c’est un objectif difficil à atteindre que tu ne le réaliseras pas. Certaines choses, je dirais plutôt les bonnes choses demandent du temps. Ceux qui aiment la mangue, savent bien de quoi je parle. Il faut attendre que les graines poussent, que l’arbre se pointe, que les feuillent fleurissent, que de minuscules fruits émergent et grandissent pour devenir mangeable et dans le cas du manguier, de belles mangues vertes, qui à leur tour mûrissent et se transforment en de belles mangues, gourmandes, suaves et délicieuses que tout le monde en raffole. Fais comme la mangue ou le propriétaire du manguier, sois patient et cultive, œuvre pour que ton objectif, ton projet, ton rêve, soit réalisé. Une fois arrivé à bon port, tu auras le loisir de savourer ta réussite grâce à ta patience et ton abnégation et d’apaiser ta fatigue.

Certains soucis qui se répètent et qui s’avèrent sans solution, induisent la fatigue, l’épuisement, non physique mais émotionnel, mental. Ce qui est une étape limitante dans le processus de devenir ce que tu veux être, de concrétiser tes projets, d’atteindre tes objectifs. C’est délicat car c’est comme si c’est votre âme qui est en peine après avoir essayé à plusieurs reprises et de se rendre compte que l’on fait toujours face à cet obstacle, où que l’on aille, quoi que l’on fasse. C’est éreintant, car l’on veut avancer. C’est difficile, parce que l’on ne sait plus quoi faire. C’est comme si on était dans un cercle vicieux ou plutôt un labyrinthe et bien évidemment trouver sa porte de sortie est énigmatique. Doit-on donc s’en arrêter là, abandonner la lutte ? Je ne pense pas ! Je pense plutôt que c’est le moment où l’on doit mesurer nos capacités d’adaptation, de surmonter les épreuves, notre bravoure, notre foi, notre confiance en nous et en ce que nous voulons. Ceci me rappelle le livre “L’alchimiste” de Paolo Coelho, qui relate l’histoire d’un jeune berger, qui est à la recherche de sa légende personnelle. Il n’y serait pas arrivé sans son intuition, sans les signes que la nature, les gens lui renvoient mais le plus important sans la foi en lui. Il y aura des moments de doute, c’est inévitable si on cherche ce que personne d’autre n’a eu le courage de chercher, mais il faut les canaliser pour ne pas qu’ils vous bloquent. Dans ta quête, peut être que tu trouveras ce que tu cherches ou pas. Mais quoi qu’il en soit, tu en apprendras des leçons de vie, qui te feront grandir et surtout ne plus commettre les mêmes erreurs. Cette aventure t’armera de patience et d’expérience qui te serviront pour d’autres. Ne te décourage pas, cherches à trouver la porte de sortie et si tu ne la trouves pas, ne sois pas borné(e) crées en une autre, toi-même.

Ainsi, A chaque fois que tu fais face à des obstacles sur ton chemin, aies le courage et la force de te focaliser sur l’essentiel, ton objectif et non sur les bruits de fond (obstacles) qui ne feront que te retarder.

RESTE FOCUS!

Laisser un commentaire